Le nom de l'École :

Qui est "Maïmonide" ?

Une brève biographie de Maïmonide

Source : Le département des études juives

 

« Le monde ne subsiste que par le souffle des écoliers » Maïmonide

 

Sa vie :

Né a Cordoue en 1135, il est le fils d'un juge du tribunal rabbinique. Dès son plus jeune âge, il étudie avec son père la Bible et le Talmud, mais également les mathématiques, les sciences naturelles, et la médecine.

En 1148 : Les Almohades s'emparent de Cordoue; Maïmonide et toute sa famille quittent la ville, refusant la conversion a l'Islam imposée par les Almohades.
En 1160 : Ils s'installent au Maroc, à Fez, grand centre intellectuel juif.
En 1165 : Maïmonide et les siens quittent le Maroc où la situation est très pénible, arrivent en Eretz Israël et résident à Acre. Mais la situation créée par la présence des croisés les forces à repartir.
En 1166 : Ils s'installent en Egypte, à Fostat, le vieux Caire. Le père de Maïmonide meurt en 1168, son frère David qui soutient financièrement la famille, périt dans un naufrage quelques années plus tard. Maïmonide pratique alors la médecine pour subvenir à ses besoins.
En 1185 : Il devient médecin de la cour du roi d'É
gypte et aussi chef de la communauté juive d'Egypte et son rabbin.

Son œuvre littéraire :

Cette œuvre est phénoménale, il écrit des livres qui seront traduits en plusieurs langues et étudiés jusqu’à nos jours.

1158 :

Le Commentaire de la Michnah : Écrit en arabe, il est conçu comme une introduction au Talmud proprement dit. Dans cet ouvrage on trouve les célèbres «13 articles de la foi» et chemonah Perakim (les huit chapitres.)

1170 :

Le livre des commandements Sefer Hamitsvot : une des premières classifications des 613 Mitsvot contenues dans la Torah. Le livre est écrit en arabe.

1178 :

Le Michné Torah : écrit en hébreu, dans un style concis, sa rédaction dure 10 ans : appelé également Yad Ha'hazakah (car il comporte 14 livres et que la valeur numérique du mot Yad est 14). C'est le premier code complet des lois religieuses : Maïmonide rassemble et classe par thèmes toutes les prescriptions hala'hiques.

1190 :

Le Guide des égarés (Mor Névou'him), Livre de philosophie, écrit en arabe, qui est destiné aux Juifs troublés par les contradictions qui peuvent exister entre la Torah et les sciences.

En plus des nombreuses lettres, véritables réponses (Chéelot outechouvot) destinées aux communautés du Yemen, de Damas et, de Jerusalem, Maïmonide écrit dix livres de médecine, d'une très grande modernité.

Salué comme un des plus grands rabbins que le monde juif ait connu, il meurt à Fostat en 1204 et aurait été enterré à Tibériade, en Eretz Israël, on dit de lui :

«Depuis Moché jusqu’à Moché, il ne s'est levé personne comme Moché».

© 2019 par École Maïmonide. Tous droits réservés.